124651639_162264412281713_7719079404230675944_n

Prévenir le burn-out par la thérapie de groupe

Pour quelles situations envisager le RCPC?

La Reconstructuration Cognitive par la Pleine Conscience (RCPC) est un programme qui  vise à  prévenir le burn out, les épisodes de découragement profession et à réduire le risque de rechute après des périodes dépressifs traiter.

  1. Quelles sont les indications ?
  • Travailler en faisant des choix conscients plutôt que dictés par le pilote automatique,
  • Interagir avec la réalité des évènements et non vivre dans sa tête,
  • Se concentrer sur le présent et l’action et non sur le passé ou le futur,
  • Savoir faire avec les expériences désagréables et non chercher systématiquement à y échapper,
  • Savoir faire face aux situations qui se présentent et non souhaiter qu’elles soient différentes,
  • Considérer ses relations avec ses pensées et non les confondre avec la réalité,
  • Porter sur soi un regard doux et bienveillant plutôt qu’exigeant ou hostile.

 

 

La pleine conscience au travail, est-ce sérieux?

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notre corps ne peut  traiter que 4 à 5 fois situations de stress par semaine et nous en subissons plus de 50 chaque jour! La solution pour y faire face? Par la pleine conscienc, être capable de se détendre rapidement en situation stressante, même au bureau; débrancher en vous connectant à votre corps, vos émotions et à votre intuition ou, plus précisément, connectez-vous à vous- même.

Les techniques de restructuration cognitive issues des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) et des protocoles de pleine conscience tels que le MBCT (Mindfullness Based Cognitive Therapy) ont largement fait leur preuve et sont aujourd’hui reconnus par la Haute Autorité de Santé comme des alternatives efficaces aux traitements  pharmaceutiques. La RCPC s’inscrit dans ce courant thérapeutique qui donne une place particulière au corps dans le traitement des souffrances psychologiques.

 

 

Mal-être au travail et burn-out, quelles solutions ?

Largement inspriée des thérapies cognitives et comportementales (TCC), l’objectif principal du  RCPC est de modifier en profondeur notre relation à nos contenus mentaux, pensées, souvenirs, images mentales émotions, sensations corporelles, impulsions, etc. Nous apprenons à nous positionner en observateur curieux et bienveillants vis-à-vis de notre fonctionnement mental. Ce processus permet de créer une distance nécessaire pour comprendre que nos pensées ne sont pas des faits. Ainsi, nous pouvons décider si nous suivons ou non nos pensées, nos émotions. Les participants acquièrent des compétences nouvelles pour faire face aux évènements vécus comme difficiles, ce qui renforce particulièrement leurs défenses vis-à-vis du burn-out et autres conséquences du stress au travail.

 

Le Protocole de Restructuration Cognitive par la Pleine Conscience (RCPC) est un entraînement mental qui permet de nouvelles stratégies cognitives pour gérer ses émotions et  ses pensées toxiques. C’est un  parcours d’apprentissage en groupe dans lequel chaque participant s’approprie ces outils à son rythme, avec sa propre créativité.

 

Le procédé est dit expérientiel, c’est-à-dire qu’on  apprend de soi et sur soi par l’observation et cela est transformant. L’animateur vous guidera pour vous positionner en observateur de vous-même, repérer  ce qui se passe en vous, ce qui se répète , ainsi que les effets à court et long terme. Il s’agit d’un processus d’apprentissage qui implique un engagement et la répétition des pratiques découvertes en séances. L’échange d’expériences en groupe suite à chaque nouvel exercice vous permet de situer votre expérience dans celles des autres. 

 

 

Comment le programme est-il construit?

Dans le protocole RCPC, nous progressons en groupe. Le programme  se déroule sur 9 séances de 2h dans lesquelles nous passons par deux phases. 

Lors de la première phase, les participants  acquièrent les compétences initiales liées à la Pleine Conscience et des techniques de restructuration cognitives issues des TCC. Il s’agit de mieux comprendre et reconnaître les réponses automatiques habituelles que nous ne remarquons même plus. Cela nous permet de découvrir des schémas cognitifs qui agissent comme des lunettes qui déforment notre réalité.

Lors de la seconde phase du protocole RCPC, les personnes se confrontent à des situations difficiles pour elles, en particulier dans leur environnement professionnel. Elles apprennent à y faire face de différentes manières. Elles enrichissent leur panel de réponses comportementales et émotionnelles  et permettent de sortir des spirales négatives ou auto-bloquantes.

 

En développant une présence focalisée, une curiosité bienveillante, nous pourrons créer de l’espace et créer de la distance pour observer et ensuite décider de suivre nos propres pensées, émotions et, bien sûr, savoir que nos pensées ne sont pas des faits. Le RCPC examine nos réactions habituelles,  les  et automatismes mis en place par notre mental  au fil des ans. Les grands processus impliqués dans la souffrance émotionnelle sont explorés de séance en séance. 

 

 

Comment est né ce protocole?

Il est  d’abord issu de ma propre expérience en tant que psychologue du travail. En effet, j’ai travaillé une douzaine d’année directement en entreprise ce qui m’a amenée à observer les mécanismes impliqués dans le burn-out. Il est également  construit sur les connaissances acquises lors de mes formations  en psychologie du travail, psychologie cognitive, ergonomie, méditations, danse-thérapie…Enfin, il s’appuie sur les publications scientifiques actuelles en Thérapies Cognitivo Comportementales (TCC), et particulièrement des approches  MBCT (Mindfullness Based Cognitive Therapy) développées par C. MIRABEL SARRON qui ont prouvé leur efficacité dans le traitement dans la prise en charge du burn-out. En effet, la Haute Autorité de santé (HAS) vient de reconnaître la pertinence de ces approches  qui ont un “impact significatif sur le burn-out mais diminuent également le niveau de stress et d’anxiété.